Medias-diffusion 2019-08-17T20:40:36+00:00
Print Friendly, PDF & Email

Lancement de la permanence nationale « Vieillir sans maltraitance » 

« Vieillir sans maltraitance » est la première et la seule permanence nationale destinée à des seniors victimes de maltraitance, à leurs proches, à des tiers ainsi qu’à des spécialistes en Suisse. 

Berne, le 2 avril 2019 – Les mauvais traitements à l’encontre des personnes âgées sont une réalité en Suisse. la violence à l’encontre de la personne âgée reste un sujet tabou. On estime à près de 300 000 personnes le nombre de personnes concernées dans notre pays. Très souvent, la violence s’exerce dans la sphère privée, à domicile, et est le fait de membres de la familles (partenaire ou enfants adultes). Dans la plupart des cas, la violence domestique à l’encontre des seniors survient sur fond du surmenage des proches aidants.

Les mauvais traitements interviennent aussi dans les structures de prise en charge, où ils sont liés à des problèmes institutionnels (p. ex. pénurie de personnel, insuffisance de la formation, rotation du personnel importante).

Les personnes âgées victimes de maltraitance en conçoivent de la honte et de la culpabilité. Elles n’osent pas en parler et ne savent pas à qui s’adresser pour obtenir de l’aide..

Le lancement de la permanence nationale « Vieillir sans maltraitance » est le fruit d’une collaboration entre les trois principaux acteurs spécialisés dans la prévention des mauvais traitements à l’encontre des personnes âgées en Suisse:

  • Unabhängige Beschwerdestelle für das Alter (UBA), en Suisse alémanique 
  • Pro Senectute Ticino et Moesano au Tessin et dans le Moseano
  • alter ego en Suisse romande 

Objectifs visés

  • un numéro de téléphone: 0848 00 13 13 pour mettre les personnes âgées, leurs proches et des tiers ainsi que des spécialistes en relation avec l’une des trois organisations en fonction de la région linguistique d’où ils appellent, afin qu’ils bénéficient rapidement d’une aide et d’un conseil.
  • un site Internet www.alterohnegewalt.ch en trois langues pour permettre à la personne de se mettre en contact avec des interlocuteurs (également via l’adresse électronique info@alterohnegewalt.ch) et d’obtenir des informations sur le sujet;
  • grâce à la mise en commun des connaissances des experts l’information et la sensibilisation peuvent être pratiquées à l’échelle nationale et une offre de for-mation de qualité peut être assurée.
  • la mutualisation des ressources des trois organisations contribue à prévenir la maltraitance des personnes âgées.

En 2018, près de 200 cas de situation de violence à l’encontre de personnes âgées ont été notifiés aux trois organisations opérant à l’échelle régionale. Le lancement de la permanence nationale « Vieillir sans maltraitance » permet à un plus grand nombre de personnes d’accéder facilement à une aide et à un con-seil professionnels.

Personnes de contact pour la presse

Retombées presse

Un vent d’optimisme souffle sur alter ego

Le 27 avril 2018 s’est tenue l’Assemblée générale de l’Association alter ego, à Lausanne. L’Association a dressé un bilan 2017 très positif et est revenue sur les faits marquants qui ont jalonné cette année. Elle s’est félicitée des résultats réjouissants des actions menées en matière de prévention de la maltraitance envers les personnes âgées. L’année 2018 s’annonce prometteuse avec des changements au sein du Comité d’alter ego: l’élection de Delphine Roulet Schwab à la présidence, de Marlyse Fleury à la vice-présidence et l’attribution d’un siège à CURAVIVA. A l’issue de l’Assemblée générale, les participants ont pu se joindre à la quarantaine de personnes conviées à la projection du film d’alter ego jura « Retour vers le futur ». 

Vevey, le 30 avril 2018 – L’Assemblée générale de l’Association alter ego s’est déroulée vendredi 27 avril à Lausanne, dans les locaux de l’Institut et Haute Ecole de la Santé La Source. L’occasion pour JörgRickenmann, Coordinateur de l’Association, de revenir sur les principaux évènements marquants de l’année écoulée: les 15 ans de l’Association, la tenue d’un premier colloque intercantonal sur le thème de la lutte contre la maltraitance envers les ainés et le lancement réussi d’un portail documentaire unique en son genre en Suisse www.portailmaltraitancedesaines.ch.

Outre le bilan financier, les résultats des activités de l’année écoulée ont été présentés. La permanence téléphonique gratuite a enregistré une centaine d’appels desquels a pu être tiré un double constat: le nombre de signalements de maltraitance envers les personnes âgées est en hausse par rapport à 2016 et ces signalements n’émanent plus seulement d’institutions mais de plus en plus de victimes ou de témoins à domicile. Cette hausse est jugée réjouissante à plusieurs titres: la maltraitance en Suisse n’augmente pas mais les témoins ou victimes osent en parler et savent où s’adresser; de plus en plus d’institutions prennent contact avec alter ego pour former leurs collaborateurs et créer avec eux une culture de prévention contre la maltraitance. En 2017, 650 professionnels d’institutions socio-sanitaires, dans toute la Suisse romande, ont pu en bénéficier. Une belle progression par rapport aux 500 personnes comptabilisées en 2016.

A l’issu de l’Assemblé générale, alter ego a procédé à l’élection de Delphine Roulet Schwab, Professeure à l’Institut et Haute Ecole de la Santé La Source, à la fonction de Présidente d’alter ego et à celle de Marlyse Fleury, Cheffe de Projet de la formation professionnelle à CURAVIVA Suisse, au poste de Vice-présidente. L’attribution d’un siège au sein du Comité à CURAVIVA a également été entérinée.

L’ensemble des participants a rejoint ensuite la quarantaine de personnes conviées à la projection grand public du film « Retour vers le futur » d’alter ego jura. Un film touchant, composé de 7 courts métrages qui montrent que l’âge n’enlève rien à la force d’un rêve et qu’il n’est jamais trop tard pour le réaliser. Réalisés en collaboration avec des établissements médico-sociaux du Jura bernois, ces courts-métrages souhaitent donner une image positive des personnes âgées vivant en institution.

alter ego est une association à but non lucratif, active en Suisse romande depuis 2002. Elle œuvre à la prévention de la maltraitance envers les ainés et propose une palette de prestations visant à sensibiliser autant le grand public que les professionnels et étudiants du domaine socio-sanitaire.

Contact pour en savoir plus :
communication@alter-ego.ch
079 335 57 62

Photos de l’évènement

Cliquez ici pour voir toutes les photos sur notre page Facebook

Contact

alter ego
Av du Simplon 23
Case postale 844
1800 Vevey
fax : 021 925 70 13

M. Jörg Rickenmann
Coordinateur
079 335 57 62

Contactez Jörg Rickenmann

Il n’y a aucun évènement à venir.